LES AMIS DE LA M.F.R.

                                   DE ST YZANS

Faire faire ne pas laisser faire

Zone de Texte:                 amis.mfr@orange.fr
Parchemin horizontal: Archives de presse

  

                      

   

Zone de Texte:    Le choix de l'alternance Classe de 3° 2012 (Sud Ouest)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les maisons familiales de Lesparre et de Saint-Yzans ont accueilli leurs élèves pour les former en alternance. Le point sur la rentrée scolaire.

Le canton de Lesparre a la chance d'avoir sur son territoire deux maisons familiales. Celle de Lesparre-Saint-Trélody, où les jeunes sont accueillis pour se former aux métiers des services à la personne, et celle de Saint-Yzans où les métiers liés à la filière viti-œnologie et au bâtiment sont enseignés en alternance.

 

À Saint-Yzans-de-Médoc, lundi dernier, une première vague « d'alternants » - composée d'élèves de troisième, seconde et première - a déferlé sur la maison familiale spécialisée dans les formations conduisant aux métiers de la viticulture-œnologie et du bâtiment.

 « Notre effectif, qui devrait atteindre 130 élèves en fin de mois, est stable par rapport à l'année dernière », indique Vincent Grivet, le directeur de la MFR.

 

« Il reste encore quelques places notamment en quatrième et troisième. Nous pouvons d'ailleurs accueillir encore des élèves durant tout ce premier trimestre », ajoute-t-il. Une précision qui a son importance : le pensionnat est obligatoire pour ces derniers. « Cela permet aux jeunes d'apprendre ou réapprendre à vivre en société. »

 

Vie en commun

En dehors des cours, les élèves doivent en effet accomplir des tâches quotidiennes inhérentes à toute vie en commun, comme le nettoyage des locaux et l'entretien du réfectoire ou même la cuisine. Ils vivent ainsi quarante-cinq jours et quarante-cinq nuits en moyenne par an, encadrés par une équipe de moniteurs rompue aux comportements parfois très « inventifs » des adolescents. « Nous ne sommes pas que des profs », précise Delphine Rateau. « Nous sommes aussi là pour passer de bons moments avec eux et plus particulièrement lors des veillées. »

 

En marge de cette formation, Vincent Grivet constate que l'orientation viticole perd de son attrait alors que le marché de l'emploi est porteur. « Malgré les on-dit et les a priori, c'est un secteur qui recrute tout en proposant un salaire très intéressant aux débutants. »

 

L'actualité 2012-2013 pour la MFR est de proposer à nouveau le Capa Vigne et Vin. Délaissé en 2006, ce certificat d'aptitude professionnelle agricole vient conclure un parcours de deux ans en contrat de professionnalisation.

 

Enfin, côté pédagogique, autre nouveauté : l'abandon des postes d'animateurs qui sont commués en contrats pérennes. Le sourire aux lèvres, Vincent Grivet observe : « Nous avons fait l'inverse de ce qui se passe dans le monde actuel du travail. Notre équipe se renforce donc de deux formateurs et d'un veilleur de nuit ».

Zone de Texte: vin · Saint-Yzans-de-Médoc